contact compagnie projets réalisés projets en coursen cours

Foyer(s)

28, 29 et 30 Avril 2017 au Grand Parquet

Conception et réalisation : Stéphane Schoukroun
Lumières : Léandre Garcia-Molla
Scénographie : Jane Joyet
Partenaire : Théâtre Paris-Villette - ESAD / Financement ville de Paris – ESAD
Représentations les 27-28-29 avril 2017 au Grand Parquet

Foyer(s) est un projet de création partagée mené dans le cadre d'une résidence de création au sein du CHRS Pauline Roland (Paris 19e) auprès de résidents et de personnel encadrant du centre avec des apprentis comédiens de l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de Paris (ESAD) de novembre 2016 à Avril 2017.
Cette expérience a donné lieu à la rencontre d’un groupe de 14 élèves comédiens (première année de l’ESAD) avec des résidentes et le personnel encadrant du CHRS Pauline Rolland (Paris 19e).
Ils ont cheminé ensemble d’octobre 2016 à fin avril 2017 vers la création d’un spectacle qui retrace l’histoire de leur rencontre et du partage de leurs questionnements. Ceux qui se destinent à raconter le monde sur un plateau de théâtre se sont intimement confrontés à la question de leur légitimité à donner la voix à ceux qui ne l’ont pas et à leur nécessité à s’engager dans le métier d’acteur.
En partageant le plateau avec des éducatrices et en restituant la parole de résidentes et de leurs enfants, ils ont cherché à faire entendre le réel d’un centre d’hébergement aujourd’hui.

« Stéphane Schoukroun prend le parti de recréer en direct les questionnements éthiques et esthétiques qu’un tel projet génère et pour le metteur en scène, et pour les comédiens impliqués. (…) Le choix de Stéphane Schoukroun, au-delà d’un théâtre documentaire, est celui d’un méta-théâtre qui réfléchit en direct sur la place de l’acteur et la capacité du théâtre à faire entrer le réel dans son giron. » Marie Plantin - Pariscope

« Refusant catégoriquement tout voyeurisme, Stéphane Schoukroun, qui a par ailleurs mené des expériences théâtrales et sociales similaires à Paris, Naves, Uzerche ou Guyancourt, préfère raconter le processus, qui fait partie de l’expérience, et met en scène un théâtre de l’expérience vécue. (…) Les jeunes comédiens sortent transformés de cette expérience aussi bien humaine qu’artistique. Un premier pas décisif dans leur formation à l’ESAD mais pas seulement. « Ce projet m’a fait me poser beaucoup de questions comme jeune citoyen et comme acteur-citoyen, explique Thomas. Quelle est notre part de responsabilité dans ces rencontres, quelles positions nous pouvons prendre. »
Agathe Charnet - Lemonde.fr
Foyer(s)Foyer(s)Foyer(s)