Jana Klein

Actrice et dramaturge germano-tchèque, Jana Klein suit un chemin pluridisciplinaire entre théâtre,
écriture, musique et cinéma. Diplômée en études littéraires à l’Université de Bochum et à La
Sorbonne Nouvelle, elle travaille comme assistante à la mise en scène et à la dramaturgie en
Allemagne avant de se former avec Véronique Nordey à Paris. Elle explore le chant jazz au Roy
Hart Theatre et parfait sa formation en stage, notamment avec Jean-Michel Rabeux. Après de
nombreuses créations collectives et performances en France, Allemagne et en Europe de L’Est,
elle se dirige vers les écritures contemporaines, et joue sous la direction de Vincent Ecrepont,
Frédéric Mauvignier, Perrine Mornay, Patrick Verschueren, Camille Davin, Jean-Marc Musial…
Parallèlement, elle est pendant quatre ans auteure et interprète du groupe de rock General Bye
Bye, en tournée en France et à l’étranger. Depuis 2013, elle développe des performances solo,
notamment sous la direction de Noémie Fargier et en collaboration avec un groupe de plasticiens
pragois.
Au cinéma, elle tourne avec les réalisateurs Mikaël Rabetrano, Nicolas Roche, Julien Charpier
et Michel Lascault. En 2016 et 2017, elle tient les rôles principaux de la série Soul Pain du
réalisateur macédonien Jani Bojadzi et du long-métrage Un café sans musique est rare à Paris de
la réalisatrice allemande Johanna Pauline Maier.
Comme dramaturge et auteure-interprète, elle travaille depuis dix ans pour le chorégraphe
Philippe Ménard (cie pm), actuellement sur eldorado(s), en tournée dans le réseau Sillage/s.
Depuis 2014, elle écrit et joue avec Fanny Gayard et la Cie Sans la nommer. S’appuyant sur une
investigation de la mémoire ouvrière, la Cie crée Usine Vivante, puis en 2018/19, Descendre du
cheval pour cueillir des fleurs, au Collectif 12 et au Théâtre-Studio d’Alfortville.
Elle est dramaturge et interprète aux côtés de Stéphane Schoukroun et de la Cie (S)-vrai depuis
2017, notamment sur Construire (Ateliers Médicis) et Passage(s), projet triennal pour lequel elle
poursuit sa recherche sur l’écriture avec et pour des enfants et adolescents (développé depuis
dix ans au Théâtre Germinal de Fosses et au Théâtre de L’Echangeur à Bagnolet).
Avec le metteur en scène Frédéric Deslias (Le Clair Obscur), l’auteur de SF Norbert Merjagnan et
en collaboration avec le CNES, elle crée une performance immersive, Exoterritoires (en tournée
depuis 2018). Actuellement, elle travaille avec F. Deslias sur Les Furtifs, à partir du dernier roman
d’Alain Damasio (création en janvier 2020 à la SN61/Alençon puis Hexagone/Grenoble, Théâtre
Paris-Villette/Biennale Némo, La Comédie – CDN de Reims).